Sport et vie n° 83
Abdominaux, arrêtez le massacre!

N° 83 - mars/avril 2004

Version papier Le confort de la lecture papier à domicile sous 72h

6,90 €

Epuisé

ISSN : 9771152956002

Diététique: l'intelligence des graisses Science: l'énigme des kilos incompressibles Tabou: les enfants handicapés du dopage Abdominaux, arrêtez le massacre!

Sommaire

Brèves du Monde
Courrier des lecteurs
On ne meurt que deux fois
Les mystères de l'appétit
Abdominaux: arrêtez le massacre!
Docteur Atkins et Mister Hyde
Les athlètes de l'ombre
Souvenirs de placard
Avis de recherche
Les marathoniens ne font pas de bébés
Les enfants du dopage
L'invasion des hommes nus

Retrouver l'hymne des streakers

Le chant des partisans

Phénomène de société dans les pays anglo-saxons, le streaking a même donné lieu, dans les années 70, à une chanson fredonnée par un chanteur de country-music, Ray Stevens. Nous avons traduit ci-dessous cette ode à la gloire du streaker, qui a tout de même atteint à l'époque la 4e place des Charts. Vous pourrez aussi l'écouter en version originale et intégrale sur notre site "sport-et-vie.com"

Bonjour à tous, ici votre envoyé spécial, depuis un supermarché.
Il semble y avoir quelques troubles ici.
Pardon Monsieur, avez-vous vu ce qui s'est passé?
"J'étais là, près des tomates, et il est arrivé, en courant, au milieu des haricots, des fruits, des légumes, nu comme un geai. J'ai crié à Ethel: "Ne regarde pas, Ethel".
Mais c'était trop tard, elle avait déjà tout vu..."

Il arrive d'ici
Il s'en va par-là
Et il ne porte pas d'habits

On l'appelle le streaker
Il court très vite
La seule chose dont il est fier
C'est son anatomie

On l'appelle le streaker
Il est fier d'exhiber son corps
S'il trouve un public il va courir nu devant lui
Incitant à la critique publique

De nouveau votre envoyé spécial, depuis une station-service
Pardon, Monsieur, avez-vous vu ce qui s'est passé?
"Oui. J'étais juste en train de vérifier la pression de mes pneus
Et il a surgi de la circulation
Il n'avait rien sur lui, mis à part un large sourire
Ethel buvait un verre
J'ai crié: "Ethel, ne regarde pas!"
C'était trop tard. Elle avait déjà vu son derrière..."

Il n'est pas mal élevé,
Il n'est pas obscène,
Il a juste envie de courir tout nu

On l'appelle le streaker
Il aime tendre l'autre joue
Il fait l'actualité
En ne portant que ses baskets
On peut dire qu'il est unique


Ici votre envoyé spécial, dans la salle de sports
Pour couvrir l'émeute qui couve lors de ces play-offs
Pardon, Monsieur, avez-vous vu ce qui s'est passé?
"Oui, à la mi-temps, je suis descendu chercher un cornet de glace pour Ethel
Et là, il est arrivé près de nos sièges
Il est parti en dribble jusqu'au milieu du court
Il a shooté et a traversé les tribunes
J'ai crié: "ne regarde pas, Ethel", mais trop tard.
Elle avait déjà subi l'outrage, aux premières loges..."


Regardez, il revient. Mais que fait-il?
Ethel, c'est toi, Ethel?
Mais que fais-tu?
Rhabille-toi immédiatement!

Ethel, où vas-tu?
Ethel, tu n'es qu'une traînée!
Ethel!

Magazine : Sport et vie n° 83 Page : 59-59

Sur le front du dopage
Le baron rouge

Vous aimerez aussi

ZATOPEK ET COMPAGNIE

ZATOPEK ET COMPAGNIE

Les dix plus belles histoires de course à pied

15,00 €

Découvrir
Numéro collector ! Spécial 30 ans

Numéro collector ! Spécial 30 ans

Dopage, intersexe, lombalgie, football, lipides, marathon, santé: ce qu'on en disait il y a trente ans, ce que l'en sait aujourd'hui.

n°52 - Juin 20

7,50 €

Découvrir
APOLLO 11 - la BD événement des 50 ans

APOLLO 11 - la BD événement des 50 ans

Les premiers pas de l'homme sur la Lune

14,50 €

Découvrir
VICTOR, L'ENFANT SAUVAGE

VICTOR, L'ENFANT SAUVAGE

14,50 €

Découvrir